EO4wildlife préfigure le big data de demain - Marc Ferrer, Atos

EO4wildlife préfigure le big data de demain

Marc Ferrer, Directeur de projets, Atos

 

Avec le développement de l’open data et des API, les entreprises entrevoient la possibilité d’ajouter toutes sortes de sources externes à leurs analyses. Mais ces données, issues de l’Internet des objets, des réseaux sociaux ou de bases géographiques, ont souvent elles-mêmes la volumétrie, l’hétérogénéité et la variabilité caractéristiques du big data. Pour les exploiter, les futures solutions analytiques devront donc être capables de fédérer des sources multiples, disséminées dans le cloud. Ce défi, le projet européen EO4wildlife entend le relever dans le but de mettre des données d’observation de la terre au service de la recherche.

 

Le projet EO4wildlife s’inscrit dans le cadre du programme européen de financement de la recherche et de l’innovation Horizon 2020. Initié par Atos et la société toulousaine CLS (Collecte Localisation Satellites), l’opérateur du système de balises Argos, EO4wildlife vise à développer un outil permettant aux chercheurs de croiser aisément leurs propres données avec celles issues de diverses sources de référence : images satellite du programme européen de surveillance de la Terre Copernicus, données de géolocalisation Argos, bases de données scientifiques et environnementales comme Wildlifetracking.org, Seabirdtracking.org

 

 

Le projet conjugue ainsi trois objectifs : valoriser les images produites par Copernicus, développer un bouquet de services scientifiques permettant de mieux connaître la faune marine (poissons, oiseaux, tortues…), et définir un modèle de plateforme de big data ouverte et fédérative.

 

EO4wildlife a démarré en janvier 2016, porté par un consortium d’acteurs aux compétences complémentaires : Atos pour la partie technologique, big data et cloud, et la conduite de projets européens, CLS pour les dimensions métier et géolocalisation, et des acteurs scientifiques (BirdLife International, Agence des aires marines protégées, Université de Southampton…), de futurs utilisateurs qui permettront co-construire la solution en fonction des services envisagés et de leurs exigences.

 

Le défi clé consiste à rendre possible l’interfaçage des différentes bases, qui totalisent plusieurs pétaoctets. Il faut notamment assurer l’interopérabilité sémantique des données de façon à pouvoir procéder à leur vérification, leur homogénéisation et leur réconciliation spatio-temporelle, préalable indispensable à toute analyse. C’est le rôle de l’une des innovations majeures du projet, les Big Data Connectors.

 

Héritant de l’expérience du projet SparkInData, et hébergée dans le cloud scientifique européen Helix Nebula, dont Atos opère un des nœuds, la plateforme EO4wildlife met en œuvre une pile technologique open source, adaptée aux exigences du big data. Pour l’utilisateur, la complexité sous-jacente s’efface derrière une interface ergonomique qui doit lui offrir une représentation claire de l’entrepôt de données et des possibilités de recherche contextuelles, liées à son profil.

 

Enfin, la sécurité est également une composante essentielle, notamment sur les aspects de gestion des identités, des accès et des rôles, de traçabilité des usages, et de gestion des droits et d’intégrité des données. La plateforme est en effet susceptible d’aider à des décisions lourdes d’enjeux, comme la détermination des quotas ou des périodes de pêche, et doit donc garantir un service de confiance.

 

Destinée à l’étude de la faune marine, la plateforme EO4wildlife présente un intérêt tout particulier pour les secteurs du pétrole ou de l’assurance, qui exploitent des données similaires. Dans sa dimension fédérative, elle préfigure plus largement les solutions big data de demain, appelées à traiter de plus en plus de sources externes, publiques, commerciales ou mutualisées.

 

 

Nous contacter

Marc Ferrer
trans-1-px

En savoir plus  

 

Big Data >

Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations