Mars dévoile ses secrets - Laurent Péret, Consultant, Atos

Mars dévoile ses secrets

Laurent Péret, Consultant pour la mission Mars Science Laboratory de la NASA, Atos

Seul sur Mars, un film sur un astronaute oublié sur la planète, a fasciné le monde entier. Il s'agit d'une histoire captivante sur le combat des hommes pour l'exploration martienne. Le film n'est pas toujours réaliste mais permet de comprendre les défis colossaux des expériences scientifiques dans l'espace.

 

Cela fait près de quatre ans que la NASA a commencé son voyage historique vers Mars avec son laboratoire des sciences (Mars Science Laboratory, MSL). Tout a commencé avec « Curiosity Rover », un petit robot semblable à une voiture, conçu pour analyser la surface de la planète rouge. Après son atterrissage le 4 août 2012, la principale mission de Curiosity était d'établir si Mars avait jamais été habitable.

 


La mission veut également explorer les radiations et les températures pour affiner nos connaissances actuelles sur l'environnement à la surface de Mars. Elle pourrait nous donner des indices essentiels pour déterminer la possibilité d'une colonie humaine sur Mars. La question est de taille et les recherches sur ce sujet sont passionnantes. Dans cet article, je décris mon rôle dans la mission ainsi que les découvertes récentes de Curiosity.

Un jour à bord de Curiosity

 

Credit image:
NASA-JPL-Caltech-MSSS-PIA19839

Il y a deux instruments français à bord de Curiosity. L'un d'entre eux, dénommé « ChemCam », utilise son laser pour analyser rapidement les roches et le sol de Mars. Il peut déterminer leur composition et identifier des échantillons pour des forages et des analyses supplémentaires. Ma fonction chez Atos consiste à effectuer la programmation et la supervision quotidiennes de ChemCam, ce qui a lieu au FIMOC (Centre d'opérations des Instruments français), hébergé par le CNES (Centre national des études spatiales). Le plan d'activité de ChemCam est élaboré en commun par des scientifiques de l'IRAP (Institut de recherche en astrophysique et planétologie). Chaque jour, l'équipe des opérations de Curiosity planifie toute une journée, ou sol, d'activités du rover sur Mars. Étant l'un des
responsables de la transmission montante des données de recherche à ChemCam, j'écris le code envoyé au rover pour qu'il bouge sa tête dans une certaine direction, afin de procéder à des analyses supplémentaires sur les rochers en y appliquant le laser ChemCam.


Tous les jours, je commence à travailler vers 16 heures, ce qui correspond au début de la journée pour mes collègues de la NASA en Californie. La NASA a la responsabilité globale de Curiosity, mais nous sommes responsables de ChemCam, donc je suis disponible pendant leur journée de travail pour répondre aux questions des scientifiques du MSL. Nous travaillons ensemble pour déterminer la meilleure manière d'analyser une certaine partie des strates ou du sol. En général, je finis vers 1 ou 2 heures du matin.

Mes collègues chez Atos sont des ingénieurs système et logiciel. Ils s'assurent du bon fonctionnement des ordinateurs du CNES. Souvent, l'exploration spatiale présente son lot de défis informatiques, et nous devons résoudre ces problèmes en écrivant de nouveaux codes logiciels. Nous nous chargeons également d'intégrer le logiciel qui traite la télémétrie des instruments, pour nous assurer que toutes les données générées sont correctes.

Des cartes postales de la planète rouge


Tous les jours, nous recevons une nouvelle « carte postale de Mars » de Curiosity. C'est l'un de mes moments préférés dans la journée. Les caméras de navigation à bord de Curiosity prennent un panorama de photos en mosaïque et renvoient les données associées. Cela donne un aperçu fascinant de Mars, et qui m'émerveille toujours.

Le mois dernier, l'équipe du Mars Science Laboratory de la NASA a confirmé qu'il y a entre 3,8 et 3,3 milliards d'années, Mars a été capable de conserver de l'eau dans des lacs pendant une longue durée. Les données et les photos de Curiosity ont déterminé que l'eau a aidé à déposer des sédiments dans le cratère Gale, où le rover a atterri trois ans auparavant.
Les équipes ont découvert que le lac n'etait pas trop acide et contenait des éléments essentiels tels que le carbone et l'oxygène : les conditions nécessaires à l'apparition de la vie. C'était une découverte scientifique phénoménale. Je suis fier d'y avoir contribué pour une petite partie. Chaque fois que nous faisons une découverte, nous comprenons que Mars est bien plus complexe que nous ne le croyions. Curiosity explore actuellement une partie variée et intéressante de Mars, et il pourrait y avoir d'autres découvertes passionnantes à révéler l'an prochain…

 

Nous contacter

Atos
Plus d'infos
trans-1-px
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations