Votre vie privée ne regarde que vous : cinq astuces faciles pour préserver la sécurité de vos données personnelles en ligne - Michael Symonds, Architecte, Atos

Votre vie privée ne regarde que vous : cinq astuces faciles pour préserver la sécurité de vos données personnelles en ligne

Par Michael Symonds, Business Technologist et Architecte principal de solutions, Atos

 

Faut-il s'inquiéter de la diffusion non souhaitée de photos personnelles, ou bien accepter le fait que des fuites de données peuvent toujours se produire ?

 

 

Dans une certaine mesure, il faudrait accepter la fuite de données personnelles. Avec la quantité de données qui sont mises en ligne et partagées par l'intermédiaire de divers services, il est inévitable que certaines informations puissent parvenir à certaines personnes qui n'étaient pas censées les voir (comme cette photo de vous de vous complètement ivre quand vous étiez à la fac, qui se retrouve sur l'écran d'un employeur potentiel, par exemple).   En règle générale, mieux vaut éviter de couvrir de ridicule des proches ou des employés potentiels s'ils ont commis des débordements par le passé. Après tout, vous avez probablement fait de même quand vous étiez plus jeunes, mais sans preuves numériques !

 

Il y a plusieurs années, il fallait apporter nos photos chez le photographe pour qu'il les développe, ce qui servait à consolider l'auto-censure. Puis vint l'avènement du Polaroïd, suivi par l'appareil photo numérique & smartphones. Quand les photos n'étaient qu'imprimées, très peu de gens pouvaient les voir. Maintenant, elles peuvent être montrées dans le monde entier en quelques clics.

 

Un nombre croissant de gens ne font pas confiance aux services publics de cloud. Il existe donc un marché émergeant de « clouds personnels » : des appareils installés à la maison, permettant aux utilisateurs d'avoir accès à leur propre plateforme cloud privée pour conserver leurs sauvegardes, partager des fichiers et constituer leurs archives.

Cependant, si vous utilisez des clouds publics, vous pouvez néanmoins prendre certaines précautions :

 

1. Protégez tout avec un mot de passe approprié :

Les mots de passe ne devraient pas être trop simples (par exemple, n'utilisez pas votre prénom) et devraient de préférence être longs (plus de 20 ou 30 caractères), plutôt que juste difficiles (comme « piH4rt3Rp&5C »), pour que vous n'ayez pas la tentation de les écrire.

 

2. Ne fermez pas toutes les portes avec la même clé :

Les mêmes mots de passe ne devraient pas être les mêmes pour tous les services, surtout pas les services sensibles tels que la banque en ligne. Une attitude possible consiste à utiliser des mots de passe distincts pour les services sensibles, mais un mot de passe commun pour ce que vous considérez comme moins important.

 

3. Trouvez une technique efficace pour vous rappeler de vos mots de passe :

Si vous avez plusieurs mots de passe et que vous utilisez beaucoup de services dans le cloud, il pourra être difficile de vous souvenir de tous. Pour vous aider, ayez recours aux moyens mnémotechniques tels que l'association de mots ou les techniques  « palais de la mémoire », ainsi qu'à des systèmes de gestion des mots de passe (par ex. LastPass).

 

4. Utilisez les fonctionnalités de protection de la vie privée intégrées au service :

Quand vous utilisez des réseaux sociaux tels que Facebook, vérifiez les paramètres de confidentialité pour voir qui peut consulter vos posts. Vos amis seulement, ou les amis-de-vos-amis ? Ou bien sont-ils publics ? Gardez à l'esprit que ces services changent parfois l'organisation des paramètres de manière unilatérale. Il vous faudra peut-être les vérifier à nouveau et/ou appliquer de nouvelles règles périodiquement.

 

5. Ne comptez pas seulement sur le cloud :

Plutôt que de compter entièrement sur des clouds, mieux vaut sauvegarder vos données sur votre propre équipement. Par exemple, utiliser un disque dur externe ou un serveur de stockage sur réseau pour réaliser régulièrement des copies de vos données et les conserver ailleurs. Sinon, qu'adviendrait-il de vos précieuses archives photos si elles sont dans un cloud, et que ce cloud fait faillite ?

 

 

Nous contacter

Atos
Plus d'infos
trans-1-px
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations