Economie des données : convertir les octets en nouvelles sources de revenus - Herman Gouverneur, CTO, Atos

L'économie des données : convertir des octets en nouvelles sources de revenus


Herman Gouverneur, CTO, membre de la Communauté Scientifique, Atos

 

À l'heure où les interactions entre citoyens et organisations se déroulent de plus en plus sous forme numérique, les données approvisionnent l'économie tout comme la finance l'a boostée au début du vingtième siècle. Au cœur de ce changement, l'explosion du nombre d'appareils connectés dans le monde de "l'Internet of Everything" (IoE),qui génèrent chacun des millions d'octets de données annuellement.

 

 

L'IoE est un moteur puissant de transformation numérique dans tous les secteurs. Chaque entreprise connaît son impact révolutionnaire. L'économie est stimulée, car des entités aussi différentes que les consommateurs, les entreprises, les autorités locales et les professionnels de la médecine trouvent de nouvelles manières d'exploiter cette technologie. Ainsi les organisations sont en train d'intégrer la collecte et l'analyse de données au cœur de leur activité. Mais comment les entreprises peuvent-elles exploiter l'économie des données pour tirer pleinement parti de son potentiel ? Dans cet article, je décris les caractéristiques typiques d'une entreprise data-driven et comment réussir dans l'économie des données.

Entreprises data-driven versus entreprises traditionnelles

 

Il existe plusieurs différences entre l'activité d'une organisation traditionnelle de biens et services et celle d'une organisation guidée par les données :

  • Coûts : les coûts marginaux associés à la création, la conservation et la distribution de données sont proches de zéro, tandis que la production de biens et de services peut être très coûteuse.
  • Droits de propriété : il est bien plus difficile d'identifier et de préserver les droits numériques, ce qui signifie qu'un ensemble de données vendu à un client, peut ensuite être revendu très facilement à des tiers.
  • Respect de la vie privée : la législation relative à la sécurité des données comporte de nombreuses zones d'ombre, ne serait-ce qu'en raison des  règles et règlementations différentes entre pays sur la gestion, la conservation et l'accessibilité des informations. Ce problème a récemment refait surface après la décision de la Cour Européenne de Justice d'invalider l'accord transatlantique (US Safe Harbor). Cet accord permet à des sociétés technologiques américaines telles que Facebook et Twitter d'utiliser une norme unique pour le respect de la vie privée des consommateurs et la conservation de leurs données aux Etats-Unis comme en Europe. Les répercussions potentielles sont énormes. Les organisations pourraient se voir forcées de transférer les données des utilisateurs européens vers l'Europe et devoir suivre au moins une vingtaine de règlementations nationales différentes sur la confidentialité des données.
  • Croissance : les entreprises data-driven ont tendance à croître beaucoup plus vite que les organisations traditionnelles de biens ou de services, et à devenir des structures de monopole ou d'oligopole.

Profiter au mieux de l'économie des données

 

Les revenus provenant des canaux numériques devraient enregistrer un pic de croissance. Selon les prévisions de Gartner, elles passeront de 16%, toutes entreprises confondues aujourd'hui, à 37% d'ici 2020. Il faut donc agir maintenant. Pour maximiser le potentiel des données et transformer les octets en recettes, les organisations doivent prendre soin de  leurs clients. Par exemple, CitizenMe tente de faire profiter le client du modèle économique d'Internet, en lui permettant de vendre directement leurs données personnelles en ligne aux annonceurs de leur choix.

Aujourd'hui, la plupart des clients savent que les données sont la monnaie d'échange de l'avenir. Bon nombre d'entre eux seront disposés à fournir leurs informations personnelles en échange d'une appli ou d'un service sur leur smartphone. Mais pour faciliter encore plus cet échange, les organisations doivent afficher un certain niveau de confiance et de transparence. Cela leur permettra de convaincre un nombre croissant de clients de s'abonner à leurs services, et de s'assurer qu'ils disposent de la sécurité nécessaire pour protéger ces données une fois ces dernières en leur possession. C'est seulement à ce moment que les organisations pourront se distinguer de la concurrence et tirer profit de la ressource généreuse qui alimente leurs flux de revenus : les données.

Nous contacter

Atos
Plus d'infos
trans-1-px
Notre site internet utilise des cookies. En poursuivant votre visite sur notre site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. Ces derniers nous permettent
de comprendre comment notre site internet est utilisé. Nous pouvons ainsi mieux le configurer. Si vous refusez que nous utilisions des cookies, vous pouvez
bloquer leur utilisation en configurant votre navigateur tel qu’expliqué dans notre Politique Vie Privée
J'accepte Plus d'informations